Terence McKenna - Présentation

Si vous connaissez déjà Terence McKenna, alors vous ne trouverez pas beaucoup d'informations nouvelles dans ces quelques lignes. D'autres articles s'ajouteront au fur et à mesure sur ce blog pour parler de ses livres, ses vidéos, ses concepts.

Terence McKenna s'est inscrit dans la culture populaire comme porte parole des substances hallucinogènes. Il rejetait le terme de scientifique auquel il préférait celui d'explorateur. Mais le terme qui me semble le mieux le décrire est celui d'ethnobotaniste (ou l'étude des relations entre l'Homme et les plantes qui l'entourent tout au long de son évolution) spécialisé dans les plantes chamaniques.

Né en 1946 dans le Colorado puis diplômé de Berkeley en pleine explosion de la contre-culture américaine, il part enseigner l'anglais au Japon à la fin des années 60. Il vit alors une première immersion dans des sociétés non-occidentalisées, notamment en Inde et en Indonésie où traffic de haschich et revente de papillons rares représenteront ses principales sources de revenu.

De retour aux Etats-Unis au début des années 70, il part à nouveau, en Amazonie cette fois et avec son frère Dennis, à la recherche d'un psychotrope légendaire, le Yopo. Il vie alors une expérience qui le marquera à vie, le transformant en explorateur des psychotropes (psychonaute) et par la même occasion en l'un des esprits les plus originaux et provocateurs de la seconde moitié du XXe siècle.

Ses idées concernent aussi bien la réalité virtuelle, l'art, la culture mais également les ovnis ou l'intelligence artificielle.
Mais c'est sa théorie sur l'évolution de l'Homme qu'il défendra le mieux au travers notamment de son livre "La nourriture des Dieux". Une idée selon laquelle le développement inexpliqué de la taille du cerveau humain entre 300 000 at 10 000 avant notre ère aurait pour origine la présence de champignons hallucinogènes dans le régime alimentaire de nos ancêtres sur plusieurs centaines de générations. Les effets les plus notables étant une amélioration de l'acuité visuelle (observée à faible dose), une importante activité sexuelle (dose moyenne) ainsi que le développement du language (forte dose) donnant un avantage déterminant pour la propagation de l'espèce.

Cette théorie a beau manquer de preuves scientifiques, elle est d'une élégance rare pour expliquer des évolutions physiques et sociales majeures au cours d'une période aussi réduite.

Terence McKenna aurait certainement eu un regard intéressant sur notre société actuelle si une tumeur au cerveau ne l'avait pas emporté en avril 2000. Il termina ses jours sur l'île d'Hawaii, entouré de sa femme, de ses enfants et du sanctuaire de plantes hallucinogènes qu'il avait créé au début des années 90. 

Il restera, avec Timothy Leary, l'un des plus grands défenseurs des psychotropes et certainement le plus grand explorateur du continent perdu des plantes hallucinogènes.

Pour tout ceux qui souhaiteraient entendre Terence McKenna, Youtube contient des heures de conférences dont une grand partie sont sous-titrées en anglais, plus rarement en français. Des vidéos rythmées par une voix unique, une éloquence rare, des idées puissantes et un humour désarmant, à consommer sans modération.

Thomas Vinet-Payot