Norman Allen

Norman n’est pas un personnage facile à décrire en quelques lignes.

Yogi? Oui mais certainement pas au sens où on l’entend habituellement. Avec lui, adieu le yoga glamour, adieu le nouvel ensemble sur le dernier tapis assorti. Bonjour l’odeur de sueur et de moisissure laissées par les boxeurs de la veille et l’inondation de la salle la semaine précédente.
Il est 5h du matin et Norman vient de conduire une heure pour allumer son encens et faire ses exercices. La salle se remplit lentement, parfois pas du tout. La matinée se transforme alors en tête à tête transpercé par les rayons du soleil qui se lève au travers des fenêtres engrillagées. Une heure et demi de pratique dans un silence interrompu de temps à autre par un ajustement du professeur ou les gémissement d’un des SDF qui trainent autour de la salle. Puis la question inévitable arrive: “Mais qu’est ce que je fous là???”
La réponse de Norman ne se fait généralement pas attendre. Et à la suite d’une série d’instructions qui vous laissent dans un effort aussi intense qu’inconfortable, il dit:”Now… Melt… and Smile”

Un moment de grâce dans une matinée de combat incessant.

En rangeant le vieux tapis dans un coin de la salle, je vois un scolopendre déguerpir pour se cacher derrière une haltère rouillée. L’instant est définitivement retombé. “Thank you Brother” auquel je réponds “Thank you more”.

A demain Norman, il est l’heure pour moi d’aller boire un café chez Kaya’s.

Thomas Vinet-Payot